brelle72



 
AccueilPortailGalerieRechercherFAQS'enregistrerConnexion
bienvenue sur le forum moto www.brelle72.net
Derniers sujets
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 18 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 18 Invités :: 1 Moteur de recherche

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 100 le Ven 3 Oct - 4:49
Les posteurs les plus actifs de la semaine
panzer
 

Partagez | 
 

 Réglement 2013 Championnat de France d’Endurance Moto 25 Power

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
fast-lolo
modérateur
modérateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 2728
Age : 51
Localisation : EN TRAIN DE TOURNER EN ROND SUR LES CIRCUITS
Emploi/loisirs : APS - GERANT DE TEAM BRELLE 72 COMPETITION
marque modele moto : YAMAHA 1300 FJR - YAMAHA R6 - YAMAHA 125 TZR #472 - HONDA 500 CB #272
gazzz : 3110
Date d'inscription : 17/08/2008

MessageSujet: Réglement 2013 Championnat de France d’Endurance Moto 25 Power   Dim 16 Déc - 11:42

Championnat de France d’Endurance Moto 25 Power
ART 1 – DEFINITION
La Fédération Française de Motocyclisme organise pour l’année 2013 une série de courses d’Endurance pour des machines n’excédant
pas les 25 cv ouverte aux catégories définies à l’article 1.1.
Un titre de champion de France sera attribué pour chaque catégorie sous réserve qu’au minimum 15 pilotes aient marqué des
points sur les épreuves inscrites au calendrier.
ART 1.1-Les machines admises à concourir pour le titre, réparties en 3 catégories, sont les suivantes :
1. Open 2 temps à boîte de vitesses ou variateur et 4 temps monocylindre à variateur n’excédant pas 25 CV: plaques jaunes numéros
noirs
2. Open 4 temps monocylindre à boîte de vitesses n’excédant pas (15 CV): plaques noires numéros blancs
3. Open 4 temps monocylindre à boîte de vitesses n’excédant pas 25 CV : plaques rouges numéros blancs
NUMEROS : Les numéros de course du Championnat de France seront attribués à chaque Team par l’organisateur de la première
épreuve (de 1 à 99) Les concurrents n’ayant pas participé à la première épreuve obtiendront leur numéro auprès du délégué selon les
numéros disponibles dès la première course où ils s’engageront.
Le même N° ne pourra être attribué qu’une seule foi s dans la saison.
ART 2 – REGLEMENT TECHNIQUE ENDURANCE
Les machines devront passer au banc de puissance obligatoirement avant les essais.
A) MODIFICATIONS OBLIGATOIRES
- Démontage des béquilles, rétroviseurs, clignotants, phare, pédales et feu AR.
- Embouts de guidon fermés.
- Les repose-pieds devront être repliables avec ressorts de rappel ou réalisés dans un matériau facilement cassable.
- Tous les reniflards (essence, huile, eau, électrolyte) devront aboutir dans un ou plusieurs récupérateurs.
- Tous les bouchons de remplissage ou de vidange devront être freinés.
- Avertisseur sonore démonté ou neutralisé.
-pour toutes les modifications et dispositions non comprises dans ce paragraphe se reporter à l’article 3 du RTG.
Pour le poids machines 80 cm3 se reporter à l’article 5 du RTG.
B) CARBURANT
- Carburant de type sans plomb vendu aux pompes routières. Des tests de carburant pourront être effectués à la demande du délégué et /
où de la direction de course. Les teams désignés devront se présenter avec leur machine ( réservoir vide) et un bidon d’huile cacheté, au
contrôle technique, 20 minutes avant la fermeture du parc d’attente ( volume de carburant 5 litres maximum fourni par l’organisateur, à la
charge du team et réglé par celui-ci avant le départ) et justifiant son achat hors grandes surfaces. Le team devra effectuer son premier
relais (minimum vingt minutes) avec ce carburant sous peine d’exclusion de l’épreuve.
Ravitaillement interdit sur la piste, autorisé dans la zone prévue, moteur arrêté, extincteur obligatoire dans tous les stands.
Il est OBLIGATOIRE de mettre un tapis de sol sous la machine pour toute intervention de manière à protéger l’environnement.
En cas de récidive, il sera appliquée une pénalité de 2 tours.
Un chèque de caution d’un montant de 100€ sera demandé à chaque team pour l’enlèvement des tapis et le nettoyage du sol des stands.
après la fin de l’épreuve. Ce chèque sera encaissé en cas de non respect de cette procédure
C) TOUTE MODIFICATION NON-STIPULEE DANS LES PARAGRAPHES PRECEDENTS EST REPUTEE INTERDITE
D) APRES LES VERIFICATIONS TECHNIQUES, LE REMPLACEMENT DES PIECES SUIVANTES EST INTERDIT : Cadre, bas moteur,
carters et cylindre, sauf roulements et vilebrequin.
E) Montage d’un bracelet coupe circuit obligatoire pour toutes les catégories
ART 3 – TRACE
Les épreuves se dérouleront sur des Circuits homologués. Pour un circuit de 800 mètres, la capacité sera de 30 machines. Au-delà de
800 mètres, la capacité sera augmentée de 3 pilotes par fraction de 100 mètres. En dessous de 800 mètres, la capacité sera diminuée de
2 pilotes par fraction de 100 mètres.
Les organisateurs doivent faire figurer le nombre maximum de machines admises sur le règlement particulier de l’épreuve.
Le circuit peut être un circuit permanent réservé aux deux roues et/ou un circuit homologué pour le karting et/ou un circuit provisoire
aménagé pour la circonstance et répondant aux dispositions évoquées ci-après.
Si la piste est pourvue de bretelles de raccordement formant plusieurs possibilités de pistes de longueur différente, les bretelles non
utilisées doivent être fermées par des piles de pneus liaisonnées. Les organisateurs doivent faire figurer sur le règlement particulier de
l’épreuve, le nombre maximum de machines admises.
2
CALENDRIER :
Les points permettant d'établir les classements du Championnat de France d’endurance seront acquis lors des manifestations qui se
dérouleront aux dates suivantes :
13-14 avril LE COTEAU AMR PANISSIEROISE
27-28 avril FONTENAY LE COMTE MC FONTENAY LE COMTE
26-27 mai SEPTFONTAINE RMSC VILLEURBANNAIS (épreuve à confirmer)
08-09 juin VARENNES SUR ALLIER MC EN SAINT POURCINOIS
22-23 juin LE CREUSOT RM CREUSOTIN
12-14 juillet LE MANS ASCOP MOTO LE MANS
24-25 août ANCENIS MTT HERBLINOIS
14-15 Septembre LE COTEAU AMBIANCE RACING
05-06 octobre FONTENAY LE COMTE MC FONTENAY LE COMTE
L'une ou l’autre de ces courses pourra changer de date sous réserve d’accord de la Commission nationale de vitesse.
Le calendrier définitif ainsi que les bulletins d’engagement seront disponibles sur le site www.ffmoto.org
ART 4 – PILOTES – EQUIPAGES
Chaque équipe sera composée de 2 à 4 pilotes maximum (dont un âgé de plus de 15 ans) afin de respecter les temps de conduite.
Pour une épreuve de 24 heures ce nombre sera porté à 6 pilotes dont un pilote de moins 16ans.
(cf. : article 10 : courses).
Un pilote ne peut être inscrit que dans une seule équipe par épreuve. Age minimum 12 ans le jour de la course.
Licences pour les pilotes : NJ, NCA, NCB, licence 1 épreuve.
Tout pilote mineur devra obligatoirement être accompagné d’une personne représentante légale ou mandatée, titulaire d’une licence FFM
en cours de validité, minimum catégorie LAP (assistant pilote). Tout responsable de Team et toute personne ayant accès à la zone de
panneautage ou de pré grille devra être titulaire d’une licence FFM au minimum de catégorie LAP.
ART 5 – ENGAGEMENTS
Les engagements devront parvenir au Club Organisateur au minimum 30 jours avant la date de la manifestation accompagnés du droit
d’engagement - non remboursable, afin de permettre au club de confirmer ou d’infirmer l’organisation de l’épreuve, ainsi qu’une enveloppe
timbrée libellée au nom et adresse du responsable du Team.
Droits d’engagements : 190 € pour une endurance de 4 heures – 460 € pour 24 heures. Pour les autres suivant la durée figurant au
règlement particulier de l’épreuve. (dont location du transpondeur et passage au banc de puissance).
Passé cette date et dans la limite des places disponibles, ces droits seront majorés de 30 €.
Les engagements sont enregistrés dans l’ordre d’arrivée (cachet de la poste faisant foi). Le nombre d’engagés sera limité à la capacité
homologuée du circuit. Ils ne deviennent définitifs qu’après encaissement des droits et confirmation par l’organisateur.
Priorité sera donnée aux teams ayant marqué des points au Championnat sous réserve que les engagements arrivent dans les délais, le
cachet de la poste faisant foi.
Les engagements des pilotes mineurs devront être accompagnés d’une autorisation parentale.
L'organisateur doit obligatoirement confirmer l'engagement en joignant les horaires prévisionnels, au plus tard 15 jours après la date de
clôture des engagements ainsi que la date de mise à disposition du paddock pour les concurrents.
ART 6 – CHRONOMETRAGE - TRANSPONDEURS
Le chronométrage des machines se fera par système transpondeur. Les concurrents se verront remettre un transpondeur qu’ils devront
fixer sur leur machine. Des supports de transpondeur seront vendus aux pilotes au prix de 8 € et resteront leur propriété.
Une caution de 200 € sera demandée en échange de la délivrance du transpondeur pour en garantir le retour.
Le transpondeur est sous l’entière responsabilité du concurrent, pendant toute la manifestation et jusqu’à sa restitution. En conséquence,
la perte, le vol ou la détérioration de ce transpondeur est à la charge du concurrent. Il doit être restitué au plus tard une demi-heure après
la fin de la course. En cas d'oubli, le pilote doit l'envoyer dans les trois jours à la F.F.M. ou à l'adresse du responsable du chronométrage.
Le pilote récidiviste pourra être sanctionné d'une amende de 50 €. En cas de non restitution, le chèque de caution sera mis à
l'encaissement.
La caution sera remboursée intégralement lors de la restitution du transpondeur en bon état à la fin de la manifestation.
Le numéro de chaque team devra être affiché dans les stands bien lisiblement. Un emplacement de 3m x 3m maximum sera mis à la
disposition de chaque team, charge pour lui d’y installer son stand qui sera placé sous sa responsabilité.
3
ART 7 – VERIFICATIONS - BRIEFING
Vérifications Administratives : les pilotes devront présenter :
- leur confirmation d’engagement,
- leur licence en cours de validité et CASM,
Ils recevront un transpondeur, pour le chronométrage électronique, en échange de la caution prévue à l’article 6, ainsi que leur passeport
technique (à la première épreuve), et un bracelet de couleur.
Vérifications Techniques : les machines conformes aux prescriptions des articles 2 et 3 du présent règlement devront être présentées
avec plaques et numéros de course, ainsi que le transpondeur en place sur la machine,
En même temps que la machine, les pilotes devront présenter :
- leur passeport technique dès la deuxième épreuve.
- leur casque homologué, de type intégral, d’une seule pièce et avec jugulaire,
- leurs gants et bottes ou chaussures montantes en cuir,
- leurs équipements de cuir. Doublures Nylon interdites.
- leur protection dorsale.
- leur tapis d’environnement
Briefing : Tous les teams devront assister au briefing obligatoire prévu à leur intention, le jour de la course.
ART 8 – ESSAIS
Une séance d’essais chrono de 1 heure en continu ou deux fois 30 minutes devra être prévue.
Chaque pilote doit avoir effectué un minimum de 2 tours d’essais.
Le meilleur temps réalisé par chaque équipage positionnera la machine sur la grille de départ.
ART 9 – DEPART
La grille de départ sera établie après les essais chronos et affichée au moment du briefing. Chaque équipage désignera le pilote qui
prendra le départ, donné en épi au drapeau national (type LE MANS). Toute machine absente sur la grille 15 mn avant le départ devra
partir pour la course depuis la zone des stands sur ordre d’un commissaire. Il en est de même pour les pilotes qui ne pourraient participer
au tour de chauffe obligatoire.
Un seul accompagnateur licencié sera admis en grille pour tenir la machine et ne devra en aucun cas aider au démarrage de celle-ci.
(STOP and GO)
ART- 10 : COURSE
L’organisateur fournira et positionnera une pendule pouvant être consultée par les pilotes.
Durée : 3 heures minimum
Temps de conduite : Conformément aux RTS les temps de conduites sont :
A partir de 12 ans : 4 relais maximum de 30 mn séparés chacun par 1 heure de repos.
A partir de 16 ans : relais de 30 mn séparés chacun par un temps de repos correspondant aux 2/3 du temps du relais.
Les temps de conduite des pilotes sont placés sous la responsabilité du chef de team, ils pourront donner lieu, après vérification, en
cas de dépassement, à des sanctions sous forme de pénalités de temps ou déclassement. S’il y a dépassement du temps de conduite, le
nombre de tours effectués sera décompté. En cas de contestation, les contrôles auprès des chronométreurs feront foi. Des contrôles
inopinés pourront être effectués par les officiels de l’épreuve.
Procédure “Stop and Go”
Le temps d’arrêt pour une procédure est fixé à 30 secondes
Si une pénalité “Stop and Go” est infligée à un pilote, un panneau portant l’inscription “STOP and GO” accompagné du numéro de la
machine sera présenté au pilote. Celui-ci aura cinq tours maximum pour s’arrêter à l’endroit défini par la direction de course. Si le pilote ne
s’arrête pas au bout de cinq tours, le pilote sera exclu de la course. Toutefois la machine pourra continuer la course avec les autres
pilotes. Si plusieurs pilotes sont passibles d’une procédure ‘’Stop and Go’’ en même temps, les pilotes seront arrêtés suivant l’ordre des
temps de qualification.
Dans le cas où la fin de la course interviendrait avant l’application de la procédure, le ou les pilotes concernés se verront infliger une
pénalité de 1 tour.
ARRETS :
Sur la piste : En cas de panne sur la piste, le pilote devra placer sa machine en dehors de la piste de sorte qu’elle ne présente aucun
danger pour les autres concurrents. Il pourra effectuer, dans ces conditions et sans aide extérieure, de petites réparations puis reprendre la
piste sous le couvert des commissaires de piste.
Tout ravitaillement ou intervention d’assistance est strictement interdit sur la piste, en dehors des stands. Si la réparation ne peut être
effectuée sur place, le pilote poussera sa machine dans le sens de la course en dehors de la piste et pourra revenir au stand par les
raccourcis qui lui seront indiqués par les commissaires.
Tout pilote qui s’éloigne de plus de 10 mètres de sa machine entraîne l’abandon de celle ci, donc de l’équipage, exception faite en cas
d’évacuation sanitaire. Dans ce cas, aucune personne autre qu’officiel ne peut s’approcher de la machine en attendant le retour du pilote,
sous peine de mise hors course.
D’autre part, le pilote ne devra en aucune manière quitter le Service Médical. Si celui-ci décide d’interdire au pilote de reprendre la course,
le Directeur de Course pourra autoriser un autre pilote de l’équipe à récupérer la machine pour continuer l’épreuve, en respectant les
conditions de temps de conduite prévues au paragraphe précédent. Suite à une chute, la machine devra être contrôlée par un commissaire
technique avant de reprendre la piste.
4
Aux stands : L’accès aux stands ne peut se faire que par l’entrée de la piste de décélération. La circulation s’effectue à vitesse réduite
devant les stands et jusqu’à l’accès à la piste de course.
Dès l’entrée de la piste des stands, le pilote peut recevoir l’aide de ses mécaniciens pour rejoindre son stand. Le retour sur la piste de
course s’effectue par la sortie de la piste des stands, aux ordres du commissaire en place.
Il est formellement interdit de fumer dans les stands, de souder ou d’employer quelque source de chaleur que ce soit. Un extincteur vérifié
fourni par le team devra rester facile d’accès pendant toute la durée de l’épreuve.
Nota : Lors des ravitaillements, les machines doivent être béquillées et les pilotes ne doivent pas rester sur la machine
Arrêts de la course : Si pour une raison grave, la direction de course estime devoir interrompre la course, cela se fera sur présentation du
drapeau rouge EXCLUSIVEMENT. Les coureurs rejoindront alors, à vitesse réduite, le parc fermé, où devront également être placées
immédiatement les machines arrêtées à leurs stands au moment de la présentation du drapeau rouge.
Si une machine arrêtée à son stand n’est pas roulante au moment de l’arrêt de la course, elle ne sera pas déplacée, mais toute
intervention sur cette machine devra cesser jusqu’au moment du nouveau départ.
Nouveau Départ : Les conditions pour redonner le départ de la course sont les suivantes :
- Moins de trois tours effectués : Lorsque le drapeau rouge est présenté avant que le pilote en tête et tous les autres pilotes dans le
même tour aient terminé leur troisième tour, le premier départ sera nul et sans valeur. Les machines peuvent être réparées ou
remplacées. Le nouveau départ de la course sera donné pour la distance totale de la course (Le directeur de Course peut réduire
celle-ci) et les positions originales de départ seront identiques. La place de tout motocycle ne pouvant prendre le départ de cette
nouvelle course restera vacante.
- S’il est impossible de recommencer la course, aucun point ne sera attribué.
- Plus de trois tours et moins des deux tiers de la distance effectuée : Lorsque le drapeau rouge est présenté après que le pilote de tête
et que tous les autres pilotes dans le même tour que le premier ont terminé leur troisième tour :
- a) La course sera considérée comme étant en deux parties. Le classement de cette première partie sera effectué sur le dernier tour
où tous les pilotes dans le même tour que le premier auront franchi la ligne de chronométrage avant la présentation du drapeau
rouge.
Exemple : Si le drapeau rouge est présenté quand le coureur de tête est dans son 10ème tour après avoir terminé son 9ème tour, et qu’un ou
plusieurs pilotes dans le même tour que le coureur de tête n’ont pas terminé leur 9ème tour, le résultat de la course sera alors basé sur le
8ème tour. Si un drapeau rouge est présenté lorsque le coureur de tête et tous les autres coureurs dans le même tour que celui-ci sont dans
leur 10ème tour après avoir terminé leur 9ème tour, le résultat de la course sera alors basé sur le 9ème tour.
- b) Les positions de départs se feront selon l’ordre des machines à la fin de la première partie, information qui sera donnée par le
chronométrage.
- c) Seuls sont admis au nouveau départ, les pilotes n’ayant pas signé une feuille d’abandon avant la présentation du drapeau rouge.
- d) Lorsque la course se déroule en plusieurs parties, on additionne le nombre de tours effectués dans chacune d’elles et vainqueur
est le pilote ayant le plus grand nombre de tours. En cas d’égalité de tours c’est l’addition des temps réalisés dans chaque partie qui
entrera en considération.
- Lorsque les temps de la première partie de la course ne pourront être obtenus, des points seront attribués pour chacune des
manches (1 point pour le 1er, 2 points pour le 2nd, etc). Sera déclaré vainqueur le pilote qui totalisera le moins de points et ainsi de
suite. En cas d’ex-æquo, la manche la plus longue prédominera, en cas d’égalité de longueur, le résultat de la seconde manche sera
prépondérant.
- e) S’il est impossible de recommencer la course, la moitié des points sera attribuée.
- f) La distance de la nouvelle course sera celle requise pour achever la distance totale de la course. (La direction de course pourra
réduire cette distance)
- Plus des deux tiers de la distance effectués : Lorsque plus des deux tiers de la distance initiale de la course, arrondie au nombre
entier de tours inférieurs ont été effectués, la course sera considérée comme une course complète. Le classement sera effectué sur
le dernier tour où tous les pilotes dans le même tour que le premier auront franchi la ligne de chronométrage avant la présentation du
drapeau rouge
Si deux drapeaux rouges ont déjà été présentés dans la même course et qu’il est nécessaire d’arrêter une nouvelle fois celle-ci, Il ne
sera pas donné de nouveau départ même si les deux tiers de la distance ou de la durée initiale de la course ne sont pas atteints.
Le Directeur de Course en accord avec le jury pourra déroger à cette règle.
Dans ce cas si plus de 50% de la distance ou de la durée initiale de la course sont atteints, la totalité des points sera attribuée.
Dans les cas ci-dessus, l’heure d’arrivée reste celle qui découle du départ initial, sans tenir compte des durées d’interruption.
Course interrompue après le drapeau à damier, voir article 6-3 des règles générales CNV.
Procédure nouveau départ : le nouveau départ aura lieu, au plus tôt 15 minutes après que les teams en aient été informés. Le pilote ou le
mécanicien de chaque team est autorisé à récupérer la machine en parc fermé. Celui-ci sera ouvert 5 minutes avant l’ouverture de la sortie
du couloir des stands. Les teams seront autorisés à faire le complément d’essence ou le changement de pneus devant leur stand respectif
à l’exception de toute autre information. La procédure de départ pourra être identique à un départ normal. Toutefois en cas de conditions
particulières, la direction de course pourra avec l’accord du Jury, décider d’une procédure de départ lancé derrière le safety-car. Dans ce
cas, les pilotes prendront place derrière le safety-car dans l’ordre du classement intermédiaire, les uns derrière les autres. Ils ne pourront
pas se dépasser. Le safety-car effectuera un tour complet et s’effacera avant la ligne de départ.
Tous les équipages n’ayant pas signifié leur abandon seront admis au nouveau départ. Le signal d’arrivée sera présenté à l’heure où la
course aurait dû se terminer.
5
Neutralisation : Si pour toute cause que se soit, la course devait être neutralisée :
- la direction de course présentera un panneau portant l’inscription ‘’SAFETY CAR’’
- les commissaires de pistes présenteront un drapeau Rouge avec la ‘’Croix de St André’’ et un drapeau jaune agité
- un véhicule de sécurité gyrophare allumé entrera en piste afin de retenir les machines à vitesse réduite jusqu’à la fin de l’intervention.
- la sortie des stands sera fermée.
A partir de l’entrée en piste de ce véhicule, les pilotes sont sous le régime du drapeau jaune. Tout dépassement est interdit. Ils devront se
présenter en file indienne devant le poste de chronométrage. Durant cette procédure, les arrêts aux stands sont autorisés. La sortie des
stands s’effectuera de la manière suivante : Le commissaire à la sortie des stands ouvrira celle-ci 10 secondes après le passage du dernier
concurrent derrière le safety car et ce pendant 10 secondes pour permettre aux concurrents dans les stands de reprendre la piste.
Les tours réalisés durant cette procédure sont comptabilisés au même titre que ceux de la course.
A la fin de l’intervention, le véhicule éteindra son gyrophare en passant devant le poste de chronométrage et sortira de la piste à la fin du
tour.
Dans le cas de chute, s’il s’avère que la machine est endommagée, elle devra être contrôlée par un commissaire technique après
réparation avant de reprendre la piste.
ART 11 – ARRIVEE
Au terme de la course, le drapeau à damier sera abaissé au passage du pilote de tête sur la ligne d’arrivée. Pour être classé, le pilote et sa
machine devront avoir franchi la ligne d’arrivée après le vainqueur, dans les 5 minutes qui suivent le signal de fin de course.
Si un (des) coureur(s) précède(nt) de près, avant la ligne d’arrivée, le coureur de tête lors du dernier tour, le Directeur de course présentera
simultanément au(x) coureur(s) de tête, le drapeau à damiers et le drapeau bleu.
Ceci signifie que la course est terminée pour le coureur de tête tandis que le(s) coureur(s)s qui précède(nt) de près le coureur de tête
doit(vent) terminer le dernier tour et recevoir le drapeau à damiers.
Dès le moment où le drapeau à damier est abaissé, la sortie des stands sera fermée.
ART 12 – CLASSEMENT DE LA COURSE – RECOMPENSES
Le classement de la course sera établi en fonction du nombre de tours accomplis et de l’ordre de passage sur la ligne d’arrivée. Pour être
classé, un équipage doit :
- avoir franchi la ligne d’arrivée (sur la piste) dans les conditions prévues à l’article 11
- avoir couvert au moins 75% du nombre de tours parcourus par le vainqueur de sa catégorie.
Dans le cas où la course se serait disputée en plusieurs parties, on additionnerait le nombre de tours effectués dans chacune d’elles,
l’équipage ayant effectué le plus grand nombre de tours étant proclamé vainqueur. En cas d’égalité du nombre de tours, c’est l’ordre
d’arrivée de la deuxième partie qui serait pris en considération.
Des coupes ou récompenses seront remises par l’organisateur aux trois premiers de chaque catégorie.
Le classement du championnat se fera par le cumul des points attribués à chaque team et à chaque épreuve inscrite au calendrier 2013.
Pour chaque course les points pour le Championnat seront attribués de la façon suivante :
Pour les courses dont la durée prévue est inférieure à 12 heures
1er 25pts 6ème 10pts 11ème 5pts
2ème 20pts 7ème 9pts 12ème 4pts
3ème 16pts 8ème 8pts 13ème 3pts
4ème 13pts 9ème 7pts 14ème 2pts
5ème 11pts 10ème 6pts 15ème 1pts
Pour les courses dont la durée prévue est au minimum de 12 heures et de 24h maximum
1er 30pts 6ème 14pts 11ème 6pts
2ème 25pts 7ème 13pts 12ème 5pts
3ème 21pts 8ème 12pts 13ème 4pts
4ème 18pts 9ème 11pts 14ème 3pts
5ème 15pts 10ème 10pts 15ème 2pts
Les points seront doublés lors de la dernière épreuve du Championnat.
Classement final : les ex-aequo seront départagés par leur plus grand nombre de places de premier, deuxième, troisième. S’il est
impossible de les départager ils auront le même classement.
Tout team engagé dans l’épreuve comptant pour le championnat marquera des points au classement dans la catégorie à laquelle il
appartient.
ART 13 – VERIFICATIONS FINALES
A la fin de la course, toutes les machines seront placées en parc fermé, les 3 premières seront vérifiées, d’autres pourront l’être à la
discrétion de la Direction de Course.
Durée du parc fermé : 30 minutes après l’affichage des résultats.
6
ART 14 – RECLAMATIONS (Titre III du Code Sportif National)
Elles devront être présentées, par écrit, au Directeur de Course, accompagnées d’une caution de 300 €, dans les délais prévus au titre III
du Code Sportif National. Cette caution ne sera remboursée que si le bien fondé de la réclamation est reconnu.
En outre, pour toute réclamation portant sur une machine et nécessitant un démontage moteur, il sera demandé une caution de 100 € pour
un moteur 2 temps et 200 € pour un moteur 4 temps. Cette caution sera remboursée si la machine démontée s’avère non conforme ou
versée au concurrent contraint au démontage si la conformité est reconnue.
Le directeur de course peut faire démonter toute machine de son choix à l’arrivée. Un pilote contraint de démonter ne peut prétendre à
une indemnité quelconque (sauf disposition réglementaire particulière).
Tout litige suite à un démontage après la manifestation sera tranché par la CNV, après avis des commissaires techniques responsable du
contrôle, en cas de contestation de la décision, l’instance compétente est le tribunal national de discipline et d’arbitrage.
Lors des épreuves, la FFM se réserve toute possibilité quant aux vérifications et démontage d’une machine, notamment la saisie provisoire
de pièces (assemblées ou non) pour contrôle ultérieur. La non disponibilité temporaire, pour le concurrent de ses pièces, ne peut donner
lieu à aucune indemnité ou réclamation. Ces pièces seront remises à la disposition du concurrent le plus rapidement possible.
ART 15 – SANCTIONS
Des sanctions (amendes, ‘’Stop and Go’’, déclassement voire exclusion), pourront être infligées, par les officiels, aux pilotes, si eux même
ou leurs accompagnateurs ne respectent pas les règles de sécurité, de bruit et de comportement dans les enceintes sportives (piste,
stands, paddock et les abords), sans préjuger des sanctions complémentaires demandées par le jury auprès des instances disciplinaires.
- Tout comportement jugé dangereux dans la voie des stands sera pénalisé d’un STOP and GO de 30 secondes
ART 16 – OFFICIELS
Officieront sur chaque épreuve :
- un directeur de course ayant satisfait à un séminaire ou équivalent, un délégué, un commissaire technique national et une équipe
chronométrage désignée par la F.F.M.
- un directeur de course adjoint, deux commissaires sportifs, deux aides techniques et deux chronométreurs désignés par le club
organisateur ou la ligue régionale. Il appartient au Délégué (Président du Jury) de communiquer au Président de la C.N.V. un rapport
détaillé sur le déroulement de l’épreuve.
ART 17 – LITIGES
En cas de litige, il sera tranché par le Jury conformément au Code Sportif National, au présent règlement et aux règles générales CNV
Dans le cas où aucun texte ne s’applique, le Jury est souverain pour trancher un litige.
ART18 – RESPONSABILITES
Il est rappelé aux concurrents que leurs matériels sont placés sous leur entière responsabilité durant toute la manifestation. Ils doivent
notamment en assurer la surveillance constante et ne pourront en aucun cas invoquer la responsabilité civile du club organisateur en cas
de vol ou de dégradation.
ART 19 – LAISSEZ-PASSER
Les laissez-passer pilotes ou mécaniciens fournis par les organisateurs ne sont ni vendables, ni cessibles à titre gracieux.

_________________


FAST LOLO #472
Revenir en haut Aller en bas
Typajo
brelleux(euse)
brelleux(euse)
avatar

Masculin Nombre de messages : 450
Age : 34
Localisation : Loue
marque modele moto : SV 650 route, street triple R piste
gazzz : 542
Date d'inscription : 11/01/2012

MessageSujet: Re: Réglement 2013 Championnat de France d’Endurance Moto 25 Power   Dim 16 Déc - 12:00

Cool d'avoir séparé les catégories 125 4T en 15 et 25 cv au lieu de promo et open. Au moins c'est plus clair comme ça

Et passage au banc de toutes les motos ça va être drôle à regarder, il va pas trop souffrir le banc lol
Revenir en haut Aller en bas
ageleo
modérateur
modérateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 5658
Age : 47
Localisation : neuvy en champagne
Emploi/loisirs : petit artisan de quartier
marque modele moto : 750 dorsoduro
gazzz : 7925
Date d'inscription : 12/08/2010

MessageSujet: Re: Réglement 2013 Championnat de France d’Endurance Moto 25 Power   Dim 16 Déc - 12:24

règlement à apprendre par coeur pour lundi , allez au boulot lol! pirat


santa

_________________
Christophe  
Revenir en haut Aller en bas
Typajo
brelleux(euse)
brelleux(euse)
avatar

Masculin Nombre de messages : 450
Age : 34
Localisation : Loue
marque modele moto : SV 650 route, street triple R piste
gazzz : 542
Date d'inscription : 11/01/2012

MessageSujet: Re: Réglement 2013 Championnat de France d’Endurance Moto 25 Power   Dim 16 Déc - 12:49

Ils parlent jamais de cylindrée ??
Comme il était question à un moment que les 125 puissent avoir des kits pour augmenté la cylindrée et pour rivaliser niveau puissance avec les 80...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Réglement 2013 Championnat de France d’Endurance Moto 25 Power   

Revenir en haut Aller en bas
 
Réglement 2013 Championnat de France d’Endurance Moto 25 Power
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Championnat national FFC velo couché pour 2013
» Championnat national individuel UFOLEP - Brest 2013
» Toutes en moto le 10 mars 2013
» Championnat du monde 2013
» WTCC 2013 championnat du monde des voitures de tourisme

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
brelle72 :: competitions :: championnats et courses française-
Sauter vers: