brelle72
brelle72


 
AccueilAccueil  PortailPortail  GalerieGalerie  RechercherRechercher  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
bienvenue sur le forum moto www.brelle72.net
Derniers sujets
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 14 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 14 Invités :: 1 Moteur de recherche

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 100 le Ven 3 Oct - 4:49
Les posteurs les plus actifs de la semaine

Partagez | 
 

 Conduite : rouler heureux en duo

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
panzer
modérateur
modérateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 8546
Age : 59
Localisation : Sablé
Emploi/loisirs : cours après le temps
marque modele moto : H.D. Low Rider
gazzz : 11654
Date d'inscription : 26/12/2011

MessageSujet: Conduite : rouler heureux en duo   Lun 25 Avr - 22:05

Conduite coulée = passager heureux !
Rouler en duo n’est pas aussi anodin qu’il n’y paraît. Cela implique des réactions spécifiques qui s’affinent avec l’expérience, que cela soit pour tenir le guidon ou garder une bonne assiette.




Pour assurer le plaisir de son compagnon de balade, le conducteur d’un deux roues à moteur doit adapter sa conduite et bien informer un passager qui n’aurait pas l’habitude des deux-roues.
Tout comme il doit tenir compte de l’allongement des distances de freinage, de la tenue de route modifiée (garde au sol et adhérence réduites, inertie supérieure en virage...) et de l’état de la mécanique (pression des pneus, réglage des suspensions).
Ensuite, la première attention consiste à respecter l’éventuelle appréhension ressentie par l’occupant(e) de la place arrière, comme le confie Marie : « Lors de ma première sortie, j’étais crispée car j’avais peur de faire un faux mouvement qui aurait pu nous déséquilibrer.


Conseil : comment rouler heureux en duo
Les freinages violents sont à éviter en duo. Néanmoins, s'il y a nécessité, le passager doit se tenir fermement et éviter que son casque ne vienne percuter celui du conducteur. La bonne position du pied (partie plane en appui) et la qualité des semelles (antidérapantes) sont primordiales pour résister à la poussée vers l'avant.


Pratique - Rouler heureux en duo : complicité
Le duo, une affaire de complicité et de respect. Le pied ou l'enfer, selon qu'on crée l'harmonie ou pas… Moins actif, le passager est plus rapidement sensible à la fatigue, au froid et aux courbatures. L’instauration d’un « code de convivialité » avant le départ lui permettra de solliciter un arrêt d’un simple signal.


Duo à moto : acrosport ou acrobate
Sur les sportives, prendre appui sur le réservoir est souvent la seule planche de salut pour encaisser les kilomètres et les freinages musclés. Une attitude à ne prendre que si elle ne gêne pas le conducteur bien sûr.


Heureux en duo à moto : poignées indispensables
Gage de sécurité et de confort, les poignées doivent être accessibles sans contorsions et laisser passer de gros gants. Regarder la route permet d'anticiper les manœuvres du conducteur.

Mais le pilote a très bien réagi en conduisant tranquillement et calmement, ce qui m’a inspiré confiance en quelques kilomètres ! »
Une conduite apaisée est bien la meilleure façon d’éviter les mouvements inadaptés du (de la) passager(e), qui peuvent déstabiliser dangereusement l’équipage. Le passager qui se relève en virage reste en effet un classique de l’épouvante qui se traduit par un sous-virage aussi soudain que violent... Pour autant, un passager expérimenté peut quand même se faire surprendre par un style de conduite trop heurté, voire agressif.

Chantal fulmine : « Je n’aime pas sortir en groupe car il y a une sorte d’émulation entre les participants qui rend la conduite heurtée et ne permet pas toujours d’anticiper. » En outre, une conduite sportive fatigue davantage les passagers : « J’aime bien rouler rapidement mais cela fait mal aux cervicales et aux bras, je dois demander des arrêts plus fréquents. En fait, je préfère maintenant quand nous roulons plus cool, en prime nous apprécions davantage les paysages ! », s’amuse Valérie.

Second rôle déterminant
Moins actif, le passager est plus rapidement sensible à la fatigue, au froid et aux courbatures. L’instauration d’un « code de convivialité » avant le départ lui permettra de solliciter un arrêt d’un simple signal. La complicité est l’élément fondateur de la conduite efficace en duo, car le passager ne joue en rien le rôle d’un sac de sable !

Il doit pouvoir anticiper chaque freinage pour ne pas heurter l’arrière du casque du conducteur, décrypter la route pour mieux encaisser les cahots, résister aux accélérations, le tout en gardant sa place assez près du pilote pour ne pas souffrir de turbulences et de courants d’air.

Sur certaines machines hypersportives, la forme exiguë des repose-pieds, souvent placés très hauts et près de l’échappement, ne facilite pas les choses !
Sur ce genre d’engin, la position mains en appui sur le réservoir semble être d’ailleurs la seule solution pour résister à l’inconfort plus de cinq minutes...

Au moment de monter en selle, il s’agit aussi de ne pas déséquilibrer le conducteur en s’appuyant sur la moto ou en s’accrochant dans les bagages. Il convient donc de bien lever la jambe ou de prendre appui sur le repose-pied avec précaution.
Rappelons enfin que selon le Code de la route, le passager doit se tenir à califourchon (pas en amazone), sur une machine équipée d’une selle biplace avec dispositif de maintien (sangle ou poignée) et de repose-pied dédiés.

Bien entendu, l’équipement requis est le même que pour le conducteur : casque, gants et chaussures adaptées, blouson et pantalon ajustés (les vêtements ou écharpes qui flottent au vent sont à proscrire).

A RETENIR...

En duo, la moto change radicalement de comportement (freinage, tenue de route).
Convenir d’un code pour communiquer.
Conducteur, conductrice : adopter une conduite plus calme et anticiper les manœuvres.
Passager(e) : porter un équipement adapté et garder les yeux sur la route.
Revenir en haut Aller en bas
 
Conduite : rouler heureux en duo
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Conduite : rouler heureux en duo
» Rouler heureux en duo sur une moto
» Conduite en BVA dans les montagnes
» Rouler en BVA
» quelle est votre façon de rouler en buell ??

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
brelle72 :: info moto :: mecaniques,conseils,...-
Sauter vers: